Benoît de Susbielle:" Avant dans l'automobile, l'homme choisissait les voitures du foyer "

Il a fait toutes ses études à Paris. Diplômé de l'ISC en 2003 (Institut Supérieur du Commerce de Paris), il fait ses premiers pas dans l'univers professionnel et commence par travailler en agence de communication pendant 10 ans. Aujourd'hui Marketing strategy global deployment leader pour l'un des plus grand groupe automobile, Benoit de Susbielle se confie à AHOU ATTITUDE MAGAZINE et nous donne son expertise sur la femme et sa place dans l'univers automobile.




Benoît de Susbielle a notamment travaillé chez Havas, Dentsu et Publicis.

C'est pendant ces années que par ses portefeuilles de clients il a tout de suite été plongé dans les problématiques de ce qu'on appelle maintenant la mobilité. Evidemment via les constructeurs automobiles (Citroën, groupe Fiat) mais aussi les constructeurs de téléphonie (Nokia, BlackBerry), la SNCF ou encore des opérateurs de voyage.

Même si il a pu travailler sur d'autres secteurs comme les FMCG (P&G),comme il l'exprime: le "mal" était fait et son profil était associé aux transports et à la mobilité en tout genre.

Il a donc ensuite naturellement intégré un constructeur automobile (Hyundai Group) pour faire partie de leur division Marketing Communication (Innocean) avant de prendre la direction marketing d'une entreprise française de vélo électrique (Easybike) qui possède notamment les marques historiques Solex et Matra. Ce n'est que fin 2016 qu'il intégré l'une des entreprises leaders de la mobilité durable, les plus innovantes, responsables et performantes au monde pour prendre la direction Média du Groupe pendant plus de 4 ans où il a notamment lancé un programme sur la data liée à la performance des ventes, ce qui lui a permis de rejoindre le marketing cette année pour prendre en charge le déploiement de la nouvelle stratégie marketing B2C de de groupe.

Entretien réalisé par Annick Nguessan





- Enfant, rêviez-vous de travailler dans l’univers du marketing ?

(Sourires) Non pas du tout ! Je crois qu'enfant on ne sait pas ce qu'est le marketing et c'est sans doute mieux comme ça.

Comme beaucoup d'enfants, je rêvais de devenir pilote de chasse, mais dans un sens c'est peut être en partie resté dans mon parcours automobile, car finalement j'aime toujours autant conduire ou être à un poste de conduite, quel que soit le véhicule. Tant qu'il y a un moteur… :)




" CE SUJET ME TOUCHE, POUR ETRE TRES CLAIR JE NE SUPPORTE PAS QU'ON MANQUE DE RESPECT A QUELQU'UN EN GENERAL, ENCORE PLUS QUAND CA CONCERNE UNE FEMME."






- Comment votre carrière a-t-elle démarré ? Je ne considère pas ma carrière, ou je n'ai pas anticipé une construction particulière de celle-ci si c'est la question. J'ai toujours raisonné avant tout en termes de projets. Ce qui compte c'est l'objectif : est-ce qu'il m'intéresse et me motive ? Quel mandat et quel moyen me donne-t-on pour y arriver ? Quelles sont les personnes avec qui je vais travailler ? (ça compte autant que le reste) Bien entendu je m'intéresse aussi à ce que fait l'entreprise, ses engagements, sa capacité d'évolution. ça donne à mon parcours une évolution plutôt naturelle qui représente sans doute l'évolution de ma maturité professionnelle et ma capacité à vouloir faire toujours plus. Mais je ne considère toujours pas que ma carrière a "démarré", je ne vois que le chemin qu'il reste à accomplir. ça vient sans doute de mon éducation ; on ne se repose jamais sur ses lauriers, il faut toujours prouver !


- En quoi consiste votre travail ? ​ Mon travail consiste à savoir parler à nos clients et à nos prospects au bon moment, au bon endroit et avec le bon sujet afin qu'ils s'engagent de plus en plus avec nos marques et nos produits. ça demande de connaître de mieux en mieux nos clients pour être pertinents quand on s'adresse à eux, c'est finalement une quête de sens dans la conversation que nous avons avec eux.


- À quoi sert la publicité, pour vous ? ​ Elle sert justement à engager cette conversation, si le message est le bon et qu'il est adressé à la bonne personne avec la bonne tonalité alors nos marques et nos produits seront valorisés à leur juste valeur. La publicité, quand elle est bien travaillée, est très vertueuse pour les marques mais surtout pour les consommateurs. J'en profite d'ailleurs pour dire qu'il faudrait arrêter de stigmatiser la publicité chez les journalistes et les médias en général, c'est contre productif car elle paye leurs salaires ;) Et surtout c'est considérer que les publics ne savent pas faire leur propre choix, je crois qu'il y a des débats plus essentiels pour la démocratie et le libre arbitre que celui sur la publicité et la data publicitaire.


- Vous êtes responsable marketing chez l’ un des leaders mondiaux de fabrication de pneumatiques, selon vous quelle est la place des femmes dans l’industrie automobile ? ​ De plus en plus grande ! Que ce soit en interne où évidemment les grands groupes de transport veulent aussi favoriser l'équité et promouvoir la place des femmes dans l'entreprise. Je travail pour un groupe ou le Comité Exécutif du est constitué d'un tiers de femmes si mes souvenirs sont exacts et je pense que ça va encore s'équilibrer dans les prochaines années. De mon côté, ayant commencé en agence où il y a plus de femmes que d'hommes, je suis ravi de voir un peu plus de parité. C'est beaucoup plus proche de mon ADN. Puis en externe, au niveau de la clientèle, la place des femmes est aussi beaucoup plus importante. Elles sont soit de plus en plus prescriptrices voire décisionnaires sur l'achat des produits. Que ce soit sur le pneumatique ou l'automobile, les femmes veulent des produits qui leur assurent de la sécurité quand les hommes cherchent parfois plutôt la performance. Et elles gagnent souvent à la fin comme vous le savez ;)



Pour prendre un exemple concret, avant dans l'automobile, l'homme choisissait les voitures du foyer, même celles de leurs femmes. Maintenant c'est l'inverse : les femmes choisissent leur voiture et même celles de leur mari. Nous avons observé que si l'homme pouvait proposer une short list dans le choix de leur voiture, à la fin c'est la femme qui le choix final dans cette liste ! Ce changement s'est fait en moins d'une dizaine d'années et c'est un changement majeur pour tout le secteur.



- Pensez-vous que les femmes soient correctement représentées dans la publicité (en général) ? Comment définiriez-vous le rôle donné à la femme par les annonceurs dans notre pays ? Je pense que la publicité est plutôt à l'avant garde dans la représentation de la femme malgré les réactions de surprise que cette phrase pourrait susciter chez vos lectrices. Évidemment je ne nie pas que ça n'a pas toujours été le cas, et c'est même accablant quand on reprend certaines publicités entre 1950 et 1980. Mais malgré tout, je pense que la publicité a commencé à faire sa mue avant la prise de conscience, notamment médiatique, de la société, et a joué plutôt un rôle d'influenceuse dans ces changements. Pensez notamment aux publicités Kookaï dans les années 80 et 90. La saga qui commence en 96 avec l'homme objet par exemple. Il reste sans doute encore beaucoup à faire mais on peut quand même noter une vraie accélération de l'amélioration de la représentation de la femme dans la société. Attention cependant, certaines représentations de la beauté dans la publicité, je pense notamment au luxe, vont être difficiles à changer : beaucoup de femmes veulent garder le côté aspirationnel de la publicité, il faut donc être très fin pour à la fois valoriser la femme différemment tout en continuant à donner envie aux femmes de ces produits de luxe.




- Qu’est-ce que vous feriez, en tant que directeur marketing, pour valoriser la femme dans vos publicités ?

Elles sont déjà valorisées ! Notre dernière campagne de marque en est la preuve, nous avons tourné dans 8 pays différents et nous avons mis en valeur des femmes qui pour la plupart ne sont pas actrices mais font bien le métier qui est représenté dans la publicité !

Vous trouverez par exemple une femme qui conduit un chasse neige de plusieurs tonnes en Alaska. Ce n'est pas une actrice, elle fait bien ça dans sa vie et nous l'avons naturellement mis dans notre spot publicitaire.

De manière générale, ça fait partie des pré-requis que nous avons naturellement quand nous travaillons nos publicités.



- Faut-il s’attendre à une hausse du nombre de femmes à des postes à responsabilités, dans le milieu automobile ? Le sujet de parité est pris très au sérieux et je n'ose pas imaginer que ce soit différent dans le reste du secteur du transport. Mais je ne peux pas parler au nom des autres entreprises.



- L’égalité entre homme et femme est elle importante pour vous ? Comment vous engagez-vous au quotidien sur ce sujet? ​ Elle est essentielle mais plutôt naturelle pour moi. Je crois que c'est avant tout une question d'éducation et d'exemple que nos parents nous donnent. Je reste traditionnel dans ma conception car je pense que la femme et l'homme sont malgré tout différents mais évidemment égaux. En revanche, je suis fidèle à mon éducation classique de galanterie et de valorisation de la féminité. Au quotidien j'avoue ne pas avoir d'engagement particulier à part celui de mon comportement mais il ne me demande pas d'effort particulier. Je fais attention aussi au comportement des autres. Il m'est déjà arrivé plusieurs fois de reprendre certaines personnes devant certains commentaires ou je me souviens aussi d'être intervenu quand à une époque mon voisin battait sa copine dans la rue. Peut-être que je devrais faire plus car ce sujet me touche, pour être très clair je ne supporte pas qu'on manque de respect à quelqu'un en général, encore plus quand ça concerne une femme.



- Quelles femmes ont marqué votre parcours ? Pouvez-vous nous en citer deux et nous expliquer en quoi elles ont été importantes ?

Toutes les femmes de ma vie ont été importantes à leur manière. Evidemment certaines plus que d'autres mais chacune m'a apporté quelque chose et a changé quelque chose chez moi. La plupart du temps en bien ;)

En citer deux...

D'abord ma mère bien sûr ! ;) Elle est importante comme toute mère peut l'être mais aussi car c'est une féministe de son époque, elle est très cultivée et nous a tous poussé à savoir réfléchir. J'ai de la chance d'avoir une mère comme elle, ce n'est pas donné à tout le monde donc il faut le savoir et en profiter. Encore maintenant beaucoup de mon (bon) rapport avec les femmes vient de son éducation sur le sujet.

Pour éviter de tomber dans le cliché sur les amours de ma vie, je citerai en 2ème mes professeures au collège et au lycée. A mon sens, elles ont une finesse d'analyse sur leurs élèves que n'ont pas les professeurs hommes. Elle y apporte sans doute un peu d'instinct maternel en plus ce qui les rend plus humaines et plus compréhensives. Dans mon cas, à chaque fois qu'on a tiré le meilleur de moi pendant mon parcours scolaire ça venait d'une de mes professeurs. Je ne pourrai pas toutes les citer mais elles ont toute ma reconnaissance !





"TOUTES LES FEMMES DE MA VIE ONT ETE IMPORTANTES A LEUR MANIERE."









- Quelle définition pourriez-vous attribuer à la féminité et à l’élégance ? Quelle célébrité, aujourd’hui, représente clairement pour vous votre icône glamour ?

Question compliquée… Je dirais que la féminité et l'élégance sont issues de la conscience totale (qu'elle soit apprise ou innée) qu'une femme peut avoir d'elle même. Une femme qui a compris que son être même est la représentation de cette féminité et de l'élégance et qui sait comment le respecter et le développer… cette femme possède un pouvoir très important ! ;)


En termes de célébrité actuelle je ne saurais pas vous répondre, je ne suis ni très people, ni fan de célébrité. Cependant l'image de Claudia Cardinale descendant du train dans "Il Était Une Fois Dans l'Ouest" reste gravée à jamais comme une icône absolue de féminité, d'élégance et de beauté bien sûr. Je suis amoureux de cette image à jamais.



- Quelle est la tenue féminine par excellence selon vous ? Franchement je pense que la féminité est avant tout une question de personne plutôt que de vêtement. Je reste en cohérence avec ce que j'ai dit précédemment, c'est une question de conscience de soi chez la femme. Maintenant si on doit attribuer une tenue à la féminité je dirais une robe. Je vous ai dit que j'étais quand même classique ! ;)





- Quelle est votre définition de la femme parfaite ?

Qu'elle soit imparfaite ! Je fuis les personnes parfaites, quel ennui !

- En quoi consiste votre quotidien d'homme A. Attitude (votre quotidien, votre hygiène de vie en général)? Et comment entretenez-vous votre forme ?

Je fais du sport très régulièrement, avec des hauts et des bas parfois mais de manière générale c'est très souvent Par exemple je fais des exercices physiques tous les jours ouvrés. Moins le week-end, encore qu'avec le confinement j'ai aussi augmenté mon rythme le week-end.



"MES PROFESSEURES AU COLLEGE ET AU LYCEE. A MON SENS, ELLES ONT UNE FINESSE D'ANALYSE SUR LEURS ELEVES QUE N'ONT PAS LES PROFESSEURS HOMMES."


J'essaie de manger équilibré, ayant une éducation culinaire du sud de la France, je suis naturellement plutôt proche du régime crétois. Ce qui est plutôt avantageux car ayant beaucoup d'amis je dois faire attention pour compenser les excès naturels de nos rencontres ! ;)



- Est-ce important pour vous d’entretenir votre peau d’homme A. Attitude? Quels soins utilisez-vous ?

Oui c'est important bien sûr, je fais des gommages réguliers sur mon visage, j'utilise un gommage fin de chez Clarins que j'aime beaucoup (je suis sûr que vos lectrices retrouveront le nom plus vite que moi). J'hydrate ma peau tous les jours avec une crème hydratante, bon je suis un homme je prends un peu ce que je trouve tant que je pense qu'elle correspond à ma peau.

Je fais aussi des gommages réguliers de mon corps (plutôt une fois par mois) et l'été j'hydrate abondamment ma peau tous les jours

Étant barbu, je mets aussi de l'huile sur ma barbe et je la brosse.




- Quelle est la tenue préférée d'un homme A.Attitude ?

Je suis du genre casual chic, donc je dirais chaussures en cuir, jean, chemise, veste. J'ai conscience que c'est aussi un peu passe partout en disant ça. Mais on peut généralement assurer un éventail assez large d'activités dans sa vie professionnelle et personnelle grâce à cette tenue, tout en restant élégant.




- Quels conseils donneriez-vous aux femmes qui souhaitent réussir dans le secteur de l’ automobile, connu pour être un univers dit « d’homme » ?

Soyez vous-même. Surtout ne devenez pas des hommes ! C'est une tendance que j'ai hélas pu voir chez pas mal de femmes dans un univers d'homme. Elles prennent parfois plutôt ce qu'il y a de mauvais chez nous et pas le bon. On nous taxe de "manterrupting" (ce que je ne nie pas chez certains d'entre nous et ça a pu m'arriver aussi) mais je le vois de plus en plus chez les femmes qui travaillent depuis longtemps dans un univers d'hommes. Donc s'il vous plaît, restez femmes ! C'est comme ça qu'on vous aime et qu'on vous écoute. Même si je sais que ce n'est pas si simple au quotidien.




- Quels sont vos projets à venir ?

Je prends un mois de vacances Pamela, après 2 ans de confinement et de télétravail, je crois que c'est le seul projet qui m'intéresse dans l'immédiat !

Sinon professionnellement j'ai une nouvelle stratégie marketing à déployer au niveau international, ça va bien m'occuper quelques années. Sinon personnellement je n'ai toujours pas d'enfants, il faudrait que je me réveille, à 42 ans ! ;)



- Le Mot de la fin ?

Prenez conscience de vous ! Vous pouvez aller tellement plus loin et plus haut. Et bonnes vacances à toutes !







POUR PLUS D'INFORMATION SUR PATRICIA YANG, CLIQUEZ CI DESSOUS:












18 vues0 commentaire